23 mai 2007

L'INNOCENCE

23_05_2007_0943_48

Je viens de terminer la lecture du dernier livre de Tracy CHEVALIER l'INNOCENCE paru chez Quai Voltaire. Pour vous situer l'auteur, la jeune fille à la perle, grand succès littéraire porté avec beaucoup de justesse à l'écran c'est elle, la dame à la licorne, c'est elle aussi, mentionnons encore le récital des anges.

Tracy Chevallier s'est fait une spécialité : elle part d'une réalité, un tableau de Vermeer pour la jeune fille à la perle, une tapisserie pour la dame à la licorne et pour ce dernier roman, une époque précise en Angleterre 1790 avec, en fil rouge, la Révolution Française et un personnage très original, William BLAKE, peintre et poète. Autour de ces faits réels et très documentés, elle imagine une histoire avec des personnages attachants, essentiellement deux adolescents, un frère et une soeur qui débarquent à Londres en provenance de la campagne et vont y rencontrer une gamine qui a tout de la gavroche locale. Ils auront l'occasion de rencontrer W. Blake qui, comme beaucoup d'artistes, est un écorché vif à contre-courant de ses contemporains. Grand humaniste, il a des sympathies pour les révolutionnaires français, ce qui ne plaît pas beaucoup et inquiète autour de lui. La narration un peu alanguie au départ s'accélère au fil des pages. Elle nous brosse un portrait passionnant et instructif de l'Angleterre de l'époque.

Quelques lignes tirées du livre :

Il était rare que Maggie eût un après-midi de libre. A l'usine, on travaillait de six heures du matin jusqu'à midi. Après une pause d'une heure pour le déjeuner, on reprenait jusqu'à sept heures du soir. Toute infraction à cet horaire entraînait le renvoi, comme Maggie l'avait appris à ses dépens le jour où, employée à la fabrique de moutarde, elle s'était permis un petit somme dans le jardin des Blake. Aussi, en entendant Mr Beaufoy, le propriétaire de la vinaigrerie, annoncer à son personnel qu'ils auraient congé après le déjeuner, Maggie ne se joignit-elle pas aux autres pour applaudir en criant "Hourrah !". elle était sûre qu'il leur cachait quelque chose.

Maggie (15 ans) avait raison !

Pascal

Posté par LeLibraire à 00:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur L'INNOCENCE

    ça donne envie

    Arrêtez la citation juste avant la révélation, ça titille la curiosité des lecteurs !

    Posté par Kalliope, 24 mai 2007 à 09:50 | | Répondre
  • tel fille tel père!!

    mais bon sang où trouvez-vous le temps de lire tout ça... vous ne travaillez donc point.

    mais qu'est-ce que ça donne envie en tous cas.

    Posté par AHAH!, 29 mai 2007 à 20:30 | | Répondre
  • travail

    Si si on travaille, mais notre travail... c'est lire ! Et c'est pour ça qu'on l'aime (au moins 50% du temps !!)

    Posté par Kalliope, 04 juin 2007 à 23:13 | | Répondre
Nouveau commentaire